CIPO 2018

Rénovation d'un écolodge et amélioration de l'accès à l'eau d'un village

Le projet du CIPO 2018 sera d’une durée totale de 7 mois, soit 4 mois de préparation au Canada et 3 mois sur le terrain, au Cameroun. Le village d’Ebodjé, où le projet se déroulera, projette d'accueillir autour de 250 visiteurs par an, par contre cet objectif est difficilement atteignable en raison de la détérioration des infrastructures. La diminution du nombre de visiteurs dans le village entraîne une diminution des revenus des membres de l’association Ebotour, qui gère le site, ainsi que des 800 habitants du village qui tirent profits du tourisme balnéaire. L’écotourisme s’inscrit dans le secteur économique du tourisme du pays, qui contribue à 2,43% du produit intérieur brut du Cameroun, permettant de lutter contre la pauvreté dans plusieurs régions.

L’objectif principal de notre groupe sera d’améliorer la gestion durable des ressources naturelles en offrant un service d’écotourisme de qualité afin de préserver la richesse naturelle du Parc national de Campo Ma’an. Pour se faire, trois objectifs spécifiques en découlent : accroître la capacité d'accueil du village d’Ebodjé, renforcer les capacités de 9 membres de l’Association Ebotour dans la gestion des infrastructures écotouristiques et assurer la formation de ces membres à l’utilisation des médias sociaux pour permettre la promotion du Parc.

L’objectif d’augmenter la capacité d'accueil du village sera atteint en agrandissant un écolodge ; un hébergement respectant les critères de préservation de l’environnement. La capacité actuelle de l’écolodge de 4 personnes sera augmentée à 10 personnes grâce à son agrandissement. Pour ce faire, nous allons concevoir les plans et la maquette de la future construction, durant les trois mois précédents le chantier. L’installation de panneaux solaires est aussi prévue, afin d’alimenter l’écolodge ainsi qu’une partie du village. Ceux-ci permettront aussi d’alimenter une pompe qui permettra de faciliter l’accès à l’eau potable des habitants du village.

La formation des membres qui entretiennent le centre d’interprétation des tortues marines fait aussi partie du projet. Le premier volet de la formation concernera l'entretien des équipements installés ;

c’est-à-dire la pompe et les mini panneaux solaires. L’équipement installé sera un système d’adduction d’eau potable alimenté par des panneaux solaires. Celui-ci facilitera l'accès à l'eau saine pour permettre à la fois un séjour agréable des visiteurs sur le site et aux habitants du village d’avoir aussi accès à cette source d’eau. La formation des membres de l’association servira à de prolonger la durée de vie de l’équipement.

Le second volet de la formation permettra aux 30 membres d’avoir des notions pour l’utilisation des médias sociaux pour aider à promouvoir le Parc de Campo Ma’an mais aussi le village de Ebodjé. Celui-ci fait partie d’un circuit touristique de 7 étapes du département de l’Océan, comprenant des réserves fauniques, des chutes d’eau et des plages préservées. Les principaux points d’attraits se situent autour de Kribi et sur la côte Ouest du Cameroun.

Ce projet se fait en collaboration avec l’Association Ebotour ; qui travaille pour la protection des tortues marines, avec WWF, World Wild Fund ; qui travaille mondialement pour la préservation de l’environnement et des espèces sauvages menacées, et le CUSO ; qui permet de faire le lien entre le CIPO et les organismes locaux.



Équipe

  • Imane Elhanafi
  • Fanesse Assankpon
  • Daphné Labrecque
  • Florence Lapointe
  • Jean-Paul Makuka Kivitidi
  • Geneviève Beauregard-Roussel
  • Alexandre D'Astous