CIPO 2016

Construction des cuisines et du réfectoire du centre d’hospitalisation

Contexte : 

À bien des endroits sur Terre, les conditions de vie des personnes atteintes de maladies mentales sont horribles puisqu’elles ne bénéficient pas des ressources adéquates pour répondre à leurs besoins. Ces gens sont trop souvent mis en marge de la société, tranquillement oubliés et laissés à eux-mêmes alors qu’ils auraient cruellement besoin d’aide.

On retrouve entre autres cette problématique dans plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest. Les croyances populaires dans plusieurs de ces pays mènent les gens à croire que les personnes souffrant de problèmes de santé mentale sont possédées par un démon. Les délires et les comportements étranges de ces personnes sont donc associés à un ensorcellement qui est craint par la population. Ainsi, démunis et abandonnés, ces gens se retrouvent sans aucune forme d’aide possible et errent jusqu’à leur mort au beau milieu de la communauté. Dans le milieu rural, les choses se passent même parfois encore plus mal alors qu’il n’est pas rare de retrouver des malades enchainés à des arbres ou simplement dans des endroits séparés de tous.

 

Notre objectif : 

Contribuer à améliorer les ressources disponibles pour les personnes atteintes de maladies mentales en effectuant le financement et la construction des cuisines et du réfectoire du centre d’hospitalisation de Tokan-Cotonou.

 

Pertinence du projet : 

Tokan est un quartier de Cotonou, la capitale économique du Bénin, peuplée de plus de 1,000 000 d’habitants, qui a connu une urbanisation gigantesque depuis 30 ans. Cette mégalopole à la croissance mal maîtrisée, est pourvoyeuse de nombreux problèmes de santé liés à la pollution (cancers, pathologies respiratoires…) et entraîne aussi une augmentation des troubles psychiques (insomnie, stress, dépression) pouvant générer ou aggraver des pathologies psychiatriques plus sévères (schizophrénie, troubles bipolaires, dépression, psychoses…).

Si l’on se base sur une population d’environ 9 millions d’habitants au Bénin, ce ne sont pas moins de 300 à 500 000 personnes qui sont touchées par des problèmes majeurs en lien avec la santé mentale.

En regard avec la problématique des personnes atteintes de maladies mentales en Afrique de l’ouest, le CIPO a choisi d’opter pour ce projet au Bénin puisqu’il permet de répondre à un flagrant besoin et que nous croyons énormément aux activités de notre partenaire local, une ONG nommée Association Saint-Camille-de-Lellis qui opère au Bénin depuis 2004 et en Côte d’Ivoire depuis 1991.

De plus, ce complexe hospitalier ne se limitera pas à servir d’abri pour les personnes atteintes de maladies mentales. La mission sera plutôt de les accueillir pour les traiter, de travailler avec eux, puis de les mener progressivement vers une réinsertion sociale en suivant ce cheminement :


Collaborateurs principaux :


Lien vers notre dossier des commandites :

http://issuu.com/cipo2016/docs/dossiercommandite_cipo2016_print


Équipe

  • Rangée du bas (de gauche à droite):
  • Maude Tanguay, Zineb Imanssar, Jémika Badouraly
  • Rangée du haut (de gauche à droite):
  • Jérémie Marquis, Éloi Gagnon-Sabourin, Quentin Hassan Omar,  Hélène Morin, Delphine Leserre, Katrina Jean-Laflamme