CIPO 2015

Construction d’un atelier de transformation du manioc

Contexte 

Situé sur la façade occidentale de l’Afrique centrale, le Cameroun compte près de 20.5 millions d’habitants. Le CIPO 2015 opèrera plus précisément à Akom II, commune urbaine du sud recensant plusieurs clans tribaux. Les populations y vivent principalement de la culture et de la chasse. Le manioc, plante dont  les racines font partie de l’alimentation de base, représente une part importante de la culture locale.*

Racines de manioc

Plante et racines de manioc

Présentation

Au Cameroun, le CIPO 2015 participera à la mise sur pied d’une unité de transformation du manioc. Les membres participeront à la construction du bâtiment, à la préparation et à l’installation des machines de transformation. De plus, ils veilleront à la planification d’activités de renforcement des capacités des bénéficiaires. Les parties prenantes du projet sont: la commune d’Akom II, la plateforme des femmes d’Akom II, les coopératives et ONG locales ainsi que Cuso International.

Bâtiment à construire

Bâtiment à construire

Objectifs

Le manioc est principalement transformé par les femmes de la communauté. Le projet a pour but d’alléger la tâche de ces femmes, d’augmenter leur production et d’optimiser leur marge bénéficiaire dans la culture du manioc. Ces éléments s’inscrivent dans les objectifs de la commune d’Akom II et de l’organisme partenaire de promouvoir le développement économique local.

Consultez notre dossier de commandite ici:

https://issuu.com/cipo4/docs/dossiercommandite_cipo2015-entrepri/1?e=0

Équipe

  • De gauche à droite:

  • Lizhan Benoît
  • Jean-Philippe Brien
  • Gabriela Espinoza
  • Daniel Espinoza
  • Marc Lesel
  • Mélissa Marin