Semaine 10

« Yovo Yovo bonsoir, ça va bien, Merci !»*. Après notre semaine de mi-projet bien chargée, le retour au chantier était difficile, car nous avons constaté à notre retour que le toit n’était pas terminé. Notre équipe ne s’est pas laissée abattre pour autant et a continué de travailler d’arrache-pied pour ces 10e et 11ème semaines. En attendant que les charpentiers aient fini l’installation des tuiles, la team de feu, Maude et Jérémie, était motivée pour déraciner l’arbre en face du réfectoire : ça en est devenue une affaire personnelle avant la fin du projet… De plus, le cadrage des plafonds a été entamé dès que la dernière tuile du toit était posée et le sciage du bois pouvait donc commencer. Parallèlement au plafond, certains faisaient le mélange de sable et ciment pour le début du crépissage extérieur et le recouvrement des tuyaux orange d’électricité. GaffeS de la semaine : 1) Jémigaffe, qui porte bien son nom, a dû prendre un peu de repos durant cette semaine après s’être foulée la cheville d’une façon inexpliquée… 2) En faisant le remblai sur le bâtiment voisin, Quentin a eu la brillante idée de jeter une dalle de béton (LA dalle par excellence) consciemment sur un tuyau de plomberie près du bâtiment, et ce, après l’avertissement du grand sage Éloi qui l’avait préalablement vu de ses yeux de lynx en lui disant : « Hey Quentin, attention au tuyau! ». 3) Ce n’est pas fini pour notre champion national de la gaffe Quentin… Il a tout simplement et bêtement accepté le défi que Jérémie lui lança : faire rouler une énorme souche de bois sous ses pieds, tel un apprenti draveur. Une chance qu’il n’avait aucune possibilité de se noyer en tombant, il s’est juste fait ben mal au dos…

Nos vieilles habitudes du vendredi nous ont amenées tout droit au bar de JC où nous avons eu l’occasion de rencontrer une YOVO (Jessy-Anne) qui séjourne à Ganvié pour son stage en pharmacie. Nous avons continué la soirée en dansant, mangeant, buvant pendant que certains s’éclipsaient et réapparaissaient de façon incongrue et que d’autres ont passé une fin de soirée un peu plus dure J. Le samedi, nous sommes allés dire nos adieux à Sylvain et Cédric, ceux qui s’occupaient de l’art thérapie au centre de Calavi. De retour en Zem (moto-taxi) sous une pluie ardente style ouragan Katrina, Jemika, Maude, Quentin et Éloi ont pu partager une bonne poutine traditionnelle Québecoise (avec les ingrédients locaux : fromage peulh aka fromage squishsquish et cubes de bouillon de poulet pour faire la sauce) avec leur famille. Dernière journée de la semaine, nous sommes tous allés au Centre de Promotion d’Artisanat ainsi qu’à la foire de l’indépendance située à Cotonou pour acheter nos derniers souvenirs.

*La phrase clichée que tous les enfants nous chantent à répétition, sans respirer, lorsqu’on passe devant eux jusqu’à ce qu’on disparaisse de leurs champs de vision.

Photos de la dixième semaine

Posted in CIPO 2016 on Jul 21, 2016