Entrée #3

Lors de la cérémonie d’ouverture du projet, plusieurs hauts placés étaient présents, dont les chefs de plusieurs villages de la région, le délégué de l’environnement, le délégué du commerce, le délégué de la jeunesse et plusieurs autres. Il y avait aussi plusieurs agriculteurs des environs qui se sont présentés par leur intérêt d’apprendre sur la pisciculture.

Le lendemain, le projet de construction faisait déjà ses premiers pas et plusieurs villageois étaient présents pour collaborer au projet. Nous sommes tous partis ensemble vers le chantier qui se trouvait au milieu de la forêt dans une vallée, où le site a été choisi. Après les explications de notre expert en pisciculture, nous avons commencé par la construction de la fosse d’étanchéité, qui consistait à creuser jusqu’à l’argile une bande de 100 mètre de long et 50 centimètres de large. Il fallait ensuite remplir ce vide par l’argile, qui est un sol imperméable, que nous creusions sur les côtés de la digue.

La journée de travail débute vers 8h30 où nous travaillons sans arrêt jusqu’à 2h30 pour le dîner, ici appelé le déjeuner. L’après-midi, les gens ne travaillent pas, car le soleil tape, il fait chaud et les insectes sortent de leur cachette. L’après-midi, nous passons notre temps avec les gens du village, nous jouons au foot, nous aidons à la cuisine, nous nous promenons dans les villages avoisinants, etc.

Nous avons également commencé notre étude de marché samedi. Nous sommes allés dans les marchés Abam Minkoo et Kye-Ossi pour passer des entrevues aux marchands de poissons. Les résultats sont très concluants, car la demande en poissons d’eau douce est très grande et les gens apprécieraient fortement avoir plus de produits locaux.

24 juin 2013 – Jennifer

Posted in CIPO 2013 on Jun 24, 2013